LOTERIE NATIONALE – 03/04/2009

Description de la publicité

La publicité montre une femme qui louche et porte des lunettes, avec le slogan : « Grattez une vierge, ça porte bonheur ».

Motivation de la plainte

Cette publicité est d’une redoutable indécence. Elle véhicule et renforce un stéréotype d’un autre âge, mettant une fois de plus en scène le corps et l’intime à des fins commerciales.
Elle est sexiste et déconstruit tous les efforts mis en oeuvres pour harmoniser les rapports homme/femme.
Le plaignant est d'autant plus scandalisé par le fait que cette publicité soit l'oeuvre de la Loterie Nationale qui prétend avoir une mission d'accorder des subsides au bien public. Si "La loterie Nationale s’adapte également aux nécessités sans cesse croissantes d’un monde où les besoins s’amplifient". C'est une drôle de façon de s'adapter.

Position de l'annonceur

L’annonceur a fait valoir que cette création fait partie d’une campagne plus large pour le billet à gratter Astro. Cette campagne reprend donc, à côté du thème de la vierge, d’autres signes astrologiques comme celui des gémeaux et du bélier.

Le double sens entre les différents signes astrologiques et les êtres réels est donc réalisé sur différents sujets. Ce qui démontre que l’intention n’était certainement pas de choquer le public. Il est donc dommage, voire regrettable, que cette consommatrice ait vu un banner isolé et, par définition, sorti du contexte de la campagne dispersée dans 6000 points de vente et dans une campagne de presse quotidienne (Vendredi 13/02).

En ce qui concerne la création, l’annonceur ne pense pas « mettre en scène le corps et l’intimité de la femme à des fins commerciales. » La photo utilisée est on ne peut plus décente, elle induit tout au plus, sans pour autant être dénigrante ou persifleuse, que la femme en question n’est pas ce qu’on pourrait appeler un ‘canon de beauté’.

La campagne en question ne prend pas non plus position dans le débat lié aux « rapports homme/femme ». Dans un thème, nous ‘grattons’ d’ailleurs des jumeaux masculins et dans l’autre une vierge (féminin). A ce titre, elle est donc neutre et ne revêt aucun caractère discriminatoire.

A cet égard, l’annonceur nous a informé que, sans qu’il faille voir dans cette initiative une reconnaissance implicite de « faute », la Loterie Nationale a, en sa qualité d’opérateur de jeu professionnel, responsable et respectueux du public et des consommateurs, déjà proactivement retiré ce banner de son site web.

Pour le surplus, il a signalé que la publicité, même si elle a un indéniable rôle éducatif, doit aussi pouvoir garder une certaine liberté de création. Les « seconds degrés » doivent donc être possibles pour autant qu’ils respectent les différents groupes qui composent notre société comme il pense que c’est le cas ici.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que cette publicité montre une femme qui louche et porte des lunettes, avec le slogan : « Grattez une vierge, ça porte bonheur ».

Le Jury a estimé que, contrairement aux autres signes astrologiques auxquels cette campagne fait référence (gémeaux, bélier), la référence à une vierge peut avoir une double connotation.

Le Jury a estimé que la version « vierge » contient le risque d’être perçue dans un sens négatif, c.à.d. comme non respectueuse de la femme, portant atteinte à la dignité humaine de la femme et contribuant à perpétuer des images stéréotypées allant à l’encontre de l’évolution de la société, ce qui est contraire à l’art. 4, al 1 du code de la Chambre de Commerce Internationale, aux points 3 et 4 des recommandations du JEP en matière de représentation de la personne humaine, ainsi qu’aux dispositions générales (valeurs) du Code de publicité éthique et responsable des entreprises organisant des jeux de loterie.

Le Jury a dès lors demandé à l’annonceur de ne plus diffuser la version « vierge ».

A cet égard, le Jury a noté que l’annonceur a proactivement retiré cette publicité de son site web.

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.

Annonceur:LOTERIE NATIONALE
Produit/Service:Astro
Média:Internet
Initiative:Consommateur
Date de clôture: 03/04/2009