FORUM NUCLEAIRE – 22/09/2009

Description de la publicité

Une affiche mentionne le slogan «Il faudrait renoncer au nucléaire. Aux accords de Kyoto aussi ? », l’adresse du site www.forumnucleaire.be ainsi que le logo du Forum Nucléaire.

Motivation de la plainte

Le plaignant trouve que l'annonceur ne cherche pas à vendre un produit mais à peser sur un sujet de société controversé par le biais d'un slogan simpliste et biaisé. Il veut accréditer l'idée fortement contestable que la lutte contre le réchauffement climatique n'est pas possible sans la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires. Il s'agit ni plus ni moins de propagande. C'était déjà le cas dans la campagne d'affichage précédente, mais il n'y a plus cette fois l'excuse du "faux débat", puisque que ce sont les seuls slogans visibles de la campagne.
Au delà du débat de société sur le nucléaire, il convient de se demander si l'utilisation des supports publicitaires à des fins de propagande ne délégitiment pas la présence de ces supports sur nos murs.

Position de l'annonceur

L’annonceur a tout d’abord rappelé que le « Forum Nucléaire Belge » est une association créée sous cette dénomination depuis le 29 février 1972 qui regroupe la plupart des sociétés ou organismes actifs dans le domaine des applications de l’énergie nucléaire. Elle a pour objet d’encourager le développement et les applications pacifiques de l’énergie nucléaire et d’informer et de documenter ses membres, les entreprises ainsi que le grand public.

Cette information est aisément et directement accessible sur le site du Forum Nucléaire qui fait partie intégrante de la campagne.

Tout consommateur qui, interpellé par la campagne de sensibilisation, consulte le site web sait donc immédiatement ce que représente le Forum Nucléaire et quels sont ses objectifs. Il ressort, par ailleurs, de sondages récents, qu’une grande partie de la population connaît déjà le Forum Nucléaire.

L’annonceur a ensuite fait valoir que la plainte, très sommaire, ne contient aucun reproche à l’encontre du volet actuel de la campagne du Forum Nucléaire, mis à part l’accusation de « propagande ».

Les slogans ne vont pas à l’encontre des obligations de loyauté, de véracité et de responsabilité sociale de l’annonceur – au contraire. Ils sont parfaitement légaux et ne portent pas atteinte à la décence ou au bon goût. Ils ne contiennent pas de comparaison illicite et ne sont pas dénigrants.

Ce que le plaignant reproche en vérité au Forum Nucléaire, c’est de soulever certaines questions dans le cadre du débat énergétique, qui touchent le nucléaire.

Or, ceci relève du débat de société sur le nucléaire et dépasse la compétence du JEP.

L’annonceur a ajouté qu’il faut tenir compte du fait que le Forum Nucléaire a déployé tous les moyens pour ne pas tomber dans une campagne « sloganeske ».

Une explication des slogans affichés est parue dans la plupart des quotidiens. Par nature, une affiche ne permet pas de tout expliquer. Une affiche a aussi un « effet d’accroche » (teasing) bien connu.

En l’espèce, le contenu de l’affiche a été prolongé par des explications circonstanciées, et non unilatérales, parues dans les journaux de presse écrite.

Il faut également reconnaître au Forum Nucléaire le droit de faire usage de sa liberté d’expression en menant une campagne de sensibilisation et d’information sur un sujet d’intérêt général. Le but de ce deuxième volet de la campagne est toujours d’inciter le public à s’interroger sur le nucléaire.

Il est un fait incontestable que l’opinion publique et les médias sont fortement influencés par les arguments déployés par les opposants très actifs du nucléaire qui ne présentent que ses côtés négatifs. Leurs propos sont unilatéralement contre le nucléaire et ce sont ceux-là même qui influencent l’opinion publique ou essayent de le faire.

Tout opposant du nucléaire targuera donc immanquablement la campagne actuelle de « propagande ».

En conclusion, l’annonceur a affirmé que l’objet de la plainte tombe en dehors des compétences du JEP. Il ne s’agit nullement de propagande, mais d’une incitation à la réflexion sur un thème d’actualité extrêmement important et qui concerne tout le monde.

Décision du Jury

Le Jury a tout d’abord déclaré la plainte recevable.

Il a ensuite examiné l’affiche en question en tenant compte des arguments de l’annonceur et du plaignant et en se limitant au contenu de la publicité, sans se pencher sur le débat de société sur le nucléaire qui ne relève pas de sa compétence.

Le Jury a constaté que l’affiche mentionne le slogan «Il faudrait renoncer au nucléaire. Aux accords de Kyoto aussi ? », l’adresse du site www.forumnucleaire.be ainsi que le logo du Forum Nucléaire.

Le Jury a estimé que l’utilisation du conditionnel et d’un point d’interrogation dans le texte entraîne l’ouverture du débat et que le texte en question n’était dès lors pas trop absolu ni de nature à induire le citoyen en erreur.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.

Annonceur:FORUM NUCLEAIRE
Produit/Service:Energie nucléaire
Média:Affichage
Initiative:Consommateur
Type de décision:Pas de remarques
Date de clôture: 22/09/2009