FERRERO – 01/10/2008

Description de la publicité

Un spot publicitaire montre 3 enfants qui viennent de se réveiller et qui ensuite sont assis à table pour le petit déjeuner. Ils mangent tous les trois une tartine avec du Nutella. Sur la table, on retrouve : du pain, du Nutella, du jus d’orange, du lait et des fruits. Une voix de femme: « Ze hebben een drukke dag voor de boeg. Spelen, leren, dingen ontdekken. Daarom hebben ze van bij het ontwaken een goed ontbijt nodig. Melk, een glas fruitsap en 2 boterhammen met Nutella. Hazelnoten, magere melk en net voldoende cacao. Nutella, want kind zijn kost heel wat energie. »

Motivation de la plainte

Dans cette publicité, 2 tartines avec du Nutella sont présentées comme un petit déjeuner sain pour les enfants. Sans vouloir nuire à la qualité du produit, une composition de 57% de sucres et de 31% de matières grasses ne peut être qualifiée de saine.

Pour souligner le caractère sain du produit, on nous indique que c’est un produit avec du lait maigre, comme si cela avait une quelconque importance (d’ailleurs le lait au chocolat est produit avec du lait en poudre et non pas avec du lait).

Sur leur site, ils vont encore un peu plus loin en déclarant qu’un « adulte » a besoin de 270gr de glucides, dont 90gr de sucres ainsi que 70gr de graisses dont 20 gr de graisses saturées.
1) Ces nombres sont pour une personne adulte parce qu’ils sont plus élevés.
2) La thèse qu’on a besoin de 90gr de sucres et de 20gr de graisses saturées est totalement contradictoire avec les thèses communément reconnues.

La présentation soi-disant saine de ce produit est condamnable dans une société qui souffre d’obésité et de diabète.

Position de l'annonceur

Par rapport à la remarque du plaignant en ce qui concerne les caractéristiques nutritionnelles et saines de Nutella, l’annonceur insiste qu’il ne communique jamais les éventuelles caractéristiques nutritionnelles de la pâte à tartiner Nutella. Ce n’était pas le but de promouvoir le Nutella comme un aliment sain et équilibré. Il a communiqué avoir choisi de donner des repères au consommateur, de présenter la consommation de Nutella dans le cadre d’un petit-déjeuner équilibré et contribuer ainsi à informer le consommateur. Il met ainsi systématiquement l’accent sur un petit déjeuner équilibré, composé en collaboration avec des experts. Il a indiqué que ce petit-déjeuner correspond aux besoins des enfants et à l’alimentation qui leur est recommandée. Ce petit déjeuner est composé de : 2 tranches de pain, 30gr de Nutella (15gr ou une bonne cuillère a café par tartine, 250ml de lait ou de lait au chocolat, 100ml de jus d’orange).
Il s’est référé à des analyses nutritionnelles comparatives entre le petit-déjeuner Nutella et d’autres petits-déjeuners qui étaient reconnus comme équilibrés, et qui montraient qu’ils avaient des valeurs nutritionnelles comparables. Le petit-déjeuner Nutella est clairement décrit et annoncé dans leurs spots publicitaires, sur le site web de la marque et sur l’étiquette du produit.

En ce qui concerne le terme ‘lait maigre’, l’annonceur a communiqué que ce terme n’est pas employé dans le cadre de la promotion d’une possible caractéristique nutritionnelle de la pâte à tartiner Nutella. Il a fait savoir qu’il a choisi de mentionner le lait car c’est l’un des 3 ingrédients caractéristiques du Nutella avec le cacao et les noisettes, ce qui permet de faire la distinction avec les autres pâtes à tartiner. Il a affirmé que ce choix l’oblige à être conforme avec la loi en vigueur et à utiliser la dénomination exacte de l’ingrédient en question, à savoir ‘lait écrémé’. Il a aussi fait savoir que le choix d’utiliser du lait ‘écrémé’ n’a pas pour objectif fondamental de diminuer le taux de matières grasses mais bien pour satisfaire aux exigences du procédé de fabrication qui garantit les caractéristiques sensorielles par lesquelles Nutella se distingue. Il a affirmé que la position de Nutella n’est en aucun cas celle d’un produit avec un taux faible en matières grasses, mais d’une source d’énergie pour le petit-déjeuner. Il souhaitait être à cet égard complètement transparent pour le consommateur et renvoie aux tables nutritionnelles qui se trouvent sur leurs produits et sur leur site.

Enfin, l’annonceur a insisté sur les principes qu’il applique à toutes les communications relatives à ses produits :
- Elles ne contiennent pas de message qui incite à la surconsommation. Dans le cadre de la promotion de Nutella, on parle d’une portion de 30gr de Nutella pour 2 tranches de pain, ce qui veut dire, une bonne cuillère à café par tranche de pain.
- Elles sont uniquement destinées aux adultes. Elles ne s’adressent pas aux enfants.
- Les spots publicitaires présentent des enfants qui exercent une activité en groupe.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que dans le spot publicitaire on ne parle pas d’un petit- déjeuner sain, mais d’un bon petit-déjeuner et qu’il est présenté d’une manière équilibrée (sur table on retrouve du lait, du jus d’orange et des fruits).

Le Jury a pris note du fait que le ‘lait écrémé’ est mentionné car il est un des 3 ingrédients du Nutella (avec le cacao et les noisettes) et que l’ingrédient est nommé pour satisfaire aux règlements en vigueur. Le Jury a aussi noté que le ‘lait écrémé’ est utilisé pour satisfaire aux exigences du procédé de fabrication et que les tables nutritionnelles sont présentes et bien visibles sur les produits et sur le site.

Eut égard à ce qui précède et à défaut d’infraction aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarque à formuler.

En ce qui concerne le site web, le Jury a constaté que la plainte ne concernait pas le contenu publicitaire (comme des actions, promotions, banners, etc.) mais bien le contenu rédactionnel (description du produit) qui se situe en dehors des compétences du JEP.

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.

Annonceur:FERRERO
Produit/Service:Nutella
Média:TV
Critères d'examen:Véracité, Autres
Initiative:Consommateur
Type de décision:Pas de remarques
Date de clôture: 01/10/2008