D’IETEREN – 04/08/2011

Description de la publicité

Les offres annoncées via le site pour l’Audi A5 Cabriolet sont les suivantes:
« Conditions célestes : Audi A5 Cabriolet
- Finition S line
- Phares au xénon
D’une valeur de € 4.747, à seulement € 1.250
Votre avantage (TVA incl.) : € 3.497

Pack Lounge
- Intérieur en cuir milano
- Sièges chauffants à l’avant
- Rétroviseurs intérieurs à position jour/nuit automatique
- Rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement
- Volant sport multifonctions gainé de cuir
D’une valeur de € 2.300, à seulement € 500
Votre avantage (TVA incl.) : € 1.800 ».

Motivation de la plainte

Le plaignant trouve l’offre ambiguë. L’annonceur propose deux promotions, dont l’une des deux n’est pas compatible avec l’autre, ce qui a été annoncé de vive voix par le vendeur. Il aurait fallu ajouter le terme OU entre les deux propositions. Il y a là une proposition alléchante, qui n’est pas satisfaite de la part d’AUDI.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que la publicité faisait mention de deux avantages, à savoir la S Line avec phares au xénon d’une part et le Pack Lounge d’autre part. Sur le site, ces deux avantages ne pouvaient pas être cumulés et seule une des deux propositions pouvait être consultée à l’écran. Etant donné qu’il était impossible informatiquement de cumuler les deux avantages, l’annonceur n’a pas mentionné le terme « OU » dans la publicité. Aucune ambiguïté n’était possible sur le choix d’un ou l’autre avantage.

De plus, les éléments repris sur le site sont donnés à titre indicatif et soumis au disclaimer ‘Responsabilité - exactitude des informations’ transmis par l’annonceur.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que le site mentionne deux offres pour l’Audi A5 Cabriolet: ‘Conditions célestes’ et ‘Pack Lounge’ et que ces deux offres peuvent bien être vues à l’écran de manière simultanée.

Le Jury est d’avis que vu que les offres ne concernent pas toutes les deux un Pack (elles ne portent pas la même dénomination, l’une concerne des ‘conditions célestes’ et l’autre un Pack), on ne peut en déduire qu’elles ne sont pas cumulables.

Vu ce qui précède, le Jury a estimé que la manière de présenter les offres peut mener à la confusion et que la publicité est de nature à induire le consommateur en erreur, ce qui est contraire aux articles 88 et 90 de la loi du 6 avril 2010 relative aux pratiques de marché.

Le Jury a noté que la publicité n’est plus diffusée et a dès lors demandé à l’annonceur de mentionner clairement dans le futur que ces offres ne sont pas cumulables.

L’annonceur a confirmé qu’il respectera la décision du Jury.

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.

Annonceur:D'IETEREN
Produit/Service:Audi Cabrio Days
Média:Internet
Critères d'examen:Loyauté, Véracité
Initiative:Consommateur
Date de clôture: 04/08/2011