DE LIJN – 12/01/2011

Description de la publicité

Les affiches montrent un homme, dans différentes villes flamandes, endormi sur ou contre une statue.
Texte: “Waar oudejaarsnacht ook eindigt, met onze badge geraak je altijd thuis.” En dessous, un badge avec le texte: “Als je me vindt, zet me op bus/tram: …” et le logo de De Lijn. En bas de l’affiche, plus d’informations sur la campagne et où on peut obtenir le badge.

Dans le spot radio, on entend l’histoire d’une femme qui prend le bus la nuit de la Saint-Sylvestre.

Femme 1: “Met oudejaar neem ik altijd de bus, ik vind dat slim. Trouwens dit jaar heeft De Lijn een badge die je opspelt en daar staat op: “als je me vindt, zet me dan op bus … ja 32 in mijn geval.”

Femme 2: “Ik zeg tegen onze Louis, Louis er ligt iemand doodmoe tegen onze tuinkabouter. We hebben dat meisje op de bus gezet.”
Louis: “… op de bus gezet.”

Femme 1: “En voilà, zo ben ik thuis wakker geworden met een kabouter in mijn bed.”
‘Nain de jardin’: “Ja, het is precies een sprookje.”

Ensuite on donne l’explication du badge.

Homme: “Waar oudejaar ook eindigt, met De Lijn geraak je altijd veilig thuis. Kijk voor jouw badge en ons aanbod voor oudejaarsnacht op delijn.be.”

Motivation de la plainte

De Lijn fait de la publicité pour les autobus de nuit et le transport pendant la nuit de nouvel an 2010-2011. Ils utilisent des personnes qui racontent qu’ils seront ivres ou sous l’influence de drogues. Selon le plaignant, ils incitent les jeunes et les adultes à utiliser des moyens provoquant l’ivresse pendant la nuit de la Saint-Sylvestre. Apparemment, cela peut être encouragé parce qu’il y a quand même un bus qui vous ramène à la maison ou des gens qui vous mettent dans le bus… Selon le plaignant, ils communiquent ainsi un message tout à fait erroné à la jeunesse et aux jeunes adultes: être ivre et drogué, ce n’est pas grave ! Il s’agit d’un comportement pédagogiquement irresponsable.

Le plaignant a communiqué ce qui suit:
- la publicité incite à une consommation d’alcool exagérée
- si quelqu’un s’endort à l’extérieur avec les températures actuelles, vous pouvez directement appeler les pompes funèbres
- les conséquences d’une consommation d’alcool exagérée sont minimalisées – excusées
- cette publicité est exagérée.

Position de l'annonceur

De Lijn veut convaincre les flamands qu’il y a, pour beaucoup de déplacements, une bonne alternative à la voiture, à savoir le bus et le tram. Ainsi, il n’y a pas d’embouteillages si le bus roule sur le couloir de bus vers votre boulot, pas de problèmes de stationnement si vous allez en ville pour faire du shopping, vous pouvez boire une troisième bière pendant une fête ou après un spectacle et les enfants aiment prendre le tram pour aller au zoo. Ceci sont des avantages communiqués en enquêtant chez les flamands et qui sont toujours confirmés.

Cette campagne de fin d’année veut aussi convaincre les gens à choisir le bus ou le tram et donc à opter pour la sécurité. Ceci est d’ailleurs le thème de la campagne: aller à votre fête et retourner à la maison en toute sécurité. Un thème identique à celui des campagnes menées par les collègues de l’IBSR (campagnes BOB) et Responsible Young Drivers en cette période.

Dans la campagne de fin d’année, il s’agit de gens qui sont morts de fatigue d’avoir fait la fête. Il n’y a aucun élément qui fasse référence à la consommation d’alcool: ni dans le texte, ni sur la photo. On y voit seulement un jeune qui s’est endormi après avoir fêté. On ne voit pas d’alcool, ni de bouteille ou de verre et encore moins un signe d’une consommation d’alcool exagérée. De Lijn attire l’attention sur le fait qu’il y a des campagnes similaires où l’alcool est bien représenté.

La sécurité routière est très importante pour De Lijn. Depuis 1988, l’annonceur engage beaucoup de gens et de moyens pour ramener les gens à la maison en toute sécurité la nuit de nouvel an. Il préfère que quelqu’un qui boit un verre de plus ou qui est mort de fatigue prenne le bus, plutôt que de causer un accident ou de s’endormir au volant.

A cause de l’hiver actuel, l’image est peut-être un peu malheureuse, mais ce n’est en aucun cas une incitation à boire.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que cette publicité pour la Saint-Sylvestre fait la promotion d’une bonne alternative, à savoir le bus/tram au lieu de la voiture.

Le Jury a noté que le but de la campagne est positif.

Néanmoins, le Jury désire exprimer son inquiétude compte tenu du contexte social actuel autour du phénomène croissant de binge drinking chez les jeunes.

Vu que la campagne fait allusion au fait de se soûler (aussi bien via les images que via le texte et le badge : « als je me vindt, zet me op bus/tram » - « niet hebt kunnen passen voor dat laatste rondje » - « je weet immers nooit waar een feestje eindigt »), le Jury a estimé que ces messages contiennent le risque de banaliser un tel comportement extrême.

L’annonceur a indiqué à juste titre que la référence visuelle à l’alcool (bouteille, verre) est évitée, mais en même temps le Jury a constaté que la publicité (spot, image et texte) suggère bien que grâce a De Lijn, il n’y a pas de problème pour rentrer à la maison dans un état d’épuisement (en cuvant son vin).

Bien qu’il s’agisse explicitement d’une publicité autour de la nuit de nouvel an où la consommation d’alcool est évidente, un avertissement contre une consommation d’alcool ‘exagérée’ aurait été judicieux.

Le Jury a donc estimé, dans le contexte social actuel de binge drinking chez les jeunes et suite à cette inquiétude, devoir formuler un avis de réserve conformément à l’article 2 de son règlement.

A cet égard, le Jury a noté que la campagne est entre-temps terminée.

L’annonceur a été informé de la possibilité de soumettre sa prochaine campagne pour avis.

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.

Annonceur:DE LIJN
Produit/Service:Campagne de fin d’année
Critères d'examen:Responsabilité sociale, Autres
Initiative:Consommateur
Type de décision:Avis de réserve
Date de clôture: 12/01/2011