CORELIO – 01/12/2009

Description de la publicité

Bon
“SERGIO KOOKT
Niet in de handel verkrijgbaar!
Haal in ruil voor deze bon jouw exemplaar van het exclusieve kookboekje Sergio kookt af bij je dagbladhandelaar op 21/11/09.
Indien de voorraad vroegtijdig uitgeput is, kan je een exemplaar reserveren.
(En dessous en petits caractères):
*bericht aan de dagbladhandelaar: nabestellingen van het kookboekje “Sergio kookt” kan je plaatsen via http://retail.corelio.bew (corelio webloket)”.

Annonce
L’annonce montre la couverture du livre de cuisine avec à côté “Gratis kookboekje” et en bas le texte: “Kook thuis zoals een sterrenkok”.
En dessous: “Het kookboekje ‘Sergio kookt’, zaterdag 21 november gratis bij je vernieuwde weekendkrant.
De lekkerste krant, dat is jouw krant. Vanaf 21 november geeft topkok Sergio Herman zijn geheimen prijs in onze nieuwe weekendkrant. Elke zaterdag bereidt de chef van driesterrenrestaurant Oud Sluis speciaal voor onze lezers gerechten die je zo thuis kan klaarmaken, en verklapt hij zijn favoriete shop-, eet-, slaap- en reisadresjes. De start is niet te versmaden: op 21 november krijg je gratis een kookboekje van 36 bladzijden bij je krant, met zijn lekkerste puur Zeeuwse gerechten. Het Nieuwsblad, iedereen… eet mee.
Deze actie loopt ook in De Gentenaar (logo)” + logo du Nieuwsblad.

Motivation de la plainte

Cette publicité prétend qu’on reçoit un livre de cuisine en échange du bon mais le plaignant est passé chez 4 libraires et ceux-ci disaient que ces livres de cuisine étaient réservés aux clients personnels et que les abonnés devaient s’adresser à la rédaction.

Position de l'annonceur

L’annonceur a communiqué que ce livre de cuisine a été offert à ses lecteurs pour le lancement du nouveau journal du we dans lequel on consacre chaque semaine deux pages à Sergio Herman.

Parce que l’annonceur s’attendait à une grande réaction et qu’il ne voulait pas décevoir ses lecteurs, ses abonnés et les lecteurs de la vente au numéro, il a augmenté le tirage de la vente au numéro et il a livré par magasin deux fois autant de livres que de journaux vendus au numéro.

Pour l’action “Sergio kookt”, l’annonceur a reçu peu de plaintes. Il suppose dès lors que la plupart des abonnés qui ont voulu aller chercher un livre avec leur bon chez un libraire ont reçu le livre ou ont eu recours à la possibilité de commander les livres en cas d’épuisement du stock.

L’épuisement du stock est toujours possible. Le but était de ne décevoir personne. En cas d’épuisement du stock, des livres seraient réimprimés.

Cette possibilité était clairement communiquée dans le journal, sur le bon même et les abonnés qui se déplaçaient au magasin pour utiliser le bon étaient également au courant. L’abonné savait donc qu’il était possible qu’il ne puisse pas recevoir le livre le jour même mais qu’il pourrait le commander. Apparemment, il a choisi de le demander dans plusieurs magasins, plutôt que de le faire commander tout de suite.

Selon l’abonné, les quatre libraires chez qui il s’est rendu ne lui ont pas donné de livre parce qu’ils voulaient les réserver pour la vente au numéro. Si c’est le cas, c’est inacceptable. Si l’abonné s’était adressé à l’annonceur, l’annonceur aurait demandé au plaignant de communiquer les adresses des libraires afin que l’annonceur puisse réagir.

L’annonceur a souligné que la campagne menée pour cette action n’est fautive ou trompeuse à aucun égard, que beaucoup de livres ont été prévus et qu’en plus, il y avait dès le début la possibilité de commander des livres et de venir les chercher plus tard. L’intéressé devait uniquement donner son nom et son adresse au libraire.

L’annonceur a communiqué qu’il ne peut pas prévoir que les libraires discriminent les abonnés par rapport aux lecteurs de la vente au numéro. Pour la prochaine action, il mettra l’accent sur le fait que ceci ne peut plus arriver.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que le bon mentionnait ce qui suit:
“Sergio kookt. Niet in de handel verkrijgbaar. Haal in ruil voor deze bon jouw exemplaar van het exclusieve kookboekje ‘Sergio kookt’ af bij je dagbladhandelaar op 21/11/09. Indien de voorraad vroegtijdig uitgeput is, kan je een exemplaar reserveren.”
“Bericht aan de dagbladhandelaar: nabestellingen van het kookboekje ‘Sergio kookt’ kan je plaatsen via http://retail.corelio.bew (corelio webloket).

Le Jury a constaté que la possibilité de commande ultérieure est communiquée suffisamment clairement.

Suite au courrier de l’annonceur, le Jury a noté qu’il y avait assez de stock prévu et qu’à l’épuisement du stock, les livres seraient réimprimés.

Puisque la possibilité de commande ultérieure a été communiquée suffisamment clairement et que le stock était suffisant, le Jury est d’avis que cette publicité n’est pas de nature à tromper le consommateur concernant la disponibilité et les conditions de cette action et qu’elle n’est pas non plus contraire à l’art. 94/2,9° et 94/8,5° de la loi sur les pratiques du commerce.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.

A défaut d’appel, ce dossier a été clôturé.

Annonceur:CORELIO
Produit/Service:livre de cuisine gratuit "Sergio kookt"
Média:Quotidien
Critères d'examen:Véracité, Légalité
Initiative:Consommateur
Date de clôture: 01/12/2009