COCA-COLA – 23/02/2005

Description de la publicité

Un film montre une jeune femme qui se promène avec son chien sur une plage au bord de l'eau. Un jeune homme en sort. Pendant que celui-ci se rhabille, ils s'observent l'un l'autre. Tous les deux ont un regard d'attention et de séduction jusqu'au moment où l'homme se retourne habillé vers la jeune femme : il porte un vêtement de clergyman. Se rapprochant d'elle, il commence par tendre la main vers une cannette du produit qu'elle tient en main, mais de sa main il trace sur son front le signe de la croix. Musique de fond exotique rythmée. Texte et voix masculine : « Coke light. Have a great break. »

Motivation de la plainte

En liant la bénédiction chrétienne et le signe de croix, et une marque d'un produit commercial, sans lien, la publicité en question détourne sans raison l'un des fondements même de la religion chrétienne, qui est le signe de croix et est de nature à heurter la sensibilité d'une partie des chrétiens, en violation avec le code de la CCI.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir qu'il n'a certainement pas eu l'intention de manquer de respect à l'égard du sacerdoce. Son objectif est de recourir à ce thème dans le cadre d'une communication respectueuse et non provocatrice. Il a souligné que ce spot ne doit pas être pris au premier degré. Le scénario avec le prêtre a été testé avant d'être filmé et a obtenu les meilleurs scores. Avant de diffuser ce spot, il l'a également présenté au porte-parole de Mgr. Danneels, afin d'obtenir le point de vue de l'Eglise catholique, et celui-ci ne voyait pas d'objection.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que le prêtre n'est pas représenté d'une façon négative, au contraire, ce spot comportant un clin d'œil humoristique, sans porter préjudice aux valeurs catholiques. Il a estimé que le geste du signe de croix n'est pas de nature à ridiculiser la religion chrétienne et que le spot dans son ensemble n'est pas de nature à heurter au fond les valeurs de base de cette religion ni à jeter le discrédit sur les convictions religieuses. A défaut d'infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.

Annonceur:COCA-COLA
Produit/Service:Coke Light
Média:Cinéma
Critères d'examen:Décence et bon goût, Autres
Initiative:Consommateur
Catégorie:Boissons
Type de décision:Pas de remarques
Date de clôture: 23/02/2005