CITROEN – 20/01/2005

Description de la publicité

Un spot radio laisse entendre une conversation entre un bègue et une femme. Bègue : « sss, sss, sss, sss sept mille sept cent septante sept euro ». Femme : « oui, c'est ça le prix de la Citroën C2, prime de recyclage comprise ». Bègue : « Ah, mais c'est, c'est, c'est.. ».
Femme : « c'est ça, sept mille sept cent septante euro en avril pour la Citroën C2, je sais ». Bègue : « Non, c'est, c'est, c'est pas cher, c'est ça ».

Motivation de la plainte

Cette publicité est gênante, méprisable et pénible. On ridiculise un groupe de personnes faibles dont on n'attend peu ou pas de réaction parce qu'en général, elles ne sont pas capables de réagir.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir qu'il n'avait nullement l'intention de se moquer de qui que ce soit. Il a indiqué que le bégaiement était plutôt destiné à illustrer le fait que l'offre était tellement impressionnante que le client en bafouillait, ne trouvant plus ses mots. Il a indiqué qu'il a reçu en juillet 2004 des réactions négatives, raison pour laquelle il a décidé de ne plus utiliser le spot incriminé.

Décision du Jury

Etant donné que le spot n'est actuellement plus diffusé et qu'il ne le sera plus dans le futur, le Jury a clôturé ce dossier.

Annonceur:CITROEN
Produit/Service:Citroën C2
Média:Radio
Initiative:Consommateur
Type de décision:Pas de remarques
Date de clôture: 20/01/2005