BELGACOM – 07/12/2004

Description de la publicité

Un spot TV montre sous forme d'une parodie un extrait du film King Kong qui se trouve sur un gratte-ciel avec une jeune femme dans sa main. Elle le supplie de la libérer, après quoi il lui jette un regard attendri et la lâche. On la voit et l'entend tomber. Slogan : « Mieux vaut parfois rester où on est, chez Belgacom par exemple ».
La deuxième partie du spot montre une excavation dans la rue ayant la forme d'un corps humain, autour de laquelle se trouvent des policiers et plusieurs personnes en panique. On entend une voix féminine : « Aidez-moi ». Texte : « Mieux vaut parfois rester où on est, chez Belgacom par exemple. Vous appelez aussi longtemps que vous voulez pour 20 eurocent par appel grâce à l'une de nos formules tarifaires. Choisissez votre tarif au 0800/22 800. Belgacom ».

Motivation de la plainte

Cette publicité banalise le phénomène du suicide et culpabilise les clients de Belgacom ayant choisi d'autres opérateurs.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir qu'il n'a pas voulu choquer, ni provoquer les consommateurs. Sa campagne comporte une large dose d'humour et le style parodie du vrai film King Kong renforce l'idée que cette histoire est une pure fiction. Il permet donc de relativiser les faits avec le sourire et de prendre de la distance. Il a souligné qu'en aucune manière il n'a voulu banaliser le phénomène du suicide et que la scène en question ne peut raisonnablement être interprétée comme un acte de suicide. Son intention n'était pas non plus de culpabiliser les clients d'être partis vers la concurrence, mais simplement de les conscientiser, via un spot humoristique, au fait que parfois l'on ferait mieux de rester là où l'on est. Il a également indiqué qu'il a pre-testé l'ensemble de cette campagne et que les résultats étaient positifs.

Décision du Jury

Le Jury a constaté qu'il est clair qu'il s'agit d'une parodie du film King Kong. Il a estimé que dans un contexte manifestement caricatural, ce spot n'est pas de nature à inciter ou à banaliser la violence, ni à donner un faux message au public. Il a considéré que ce spot ne sera certainement pas ressenti par le grand public comme une banalisation du suicide ou comme une culpabilisation. A défaut d'infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, il a estimé n'avoir pas de remarques à formuler.

Annonceur:BELGACOM
Produit/Service:Tarifs
Média:TV
Critères d'examen:Autres
Initiative:Consommateur
Type de décision:Pas de remarques
Date de clôture: 07/12/2004