ATV – 07/12/2004

Description de la publicité

Une annonce montre 2 hommes qui font l'amour contre un mur dans une petite ruelle sombre, tous les deux avec leur pantalon partiellement ouvert et se léchant la langue l'un de l'autre. L'un porte seulement un jeans et l'autre un costume marin. Sur l'autre mur on voit la grande ombre d'une personne qui les regarde. Des bouteilles vides traînent par terre. Du texte avec comme titre : « Geen sterker verhaal dan je eigen » et comme derrière phrase : « ATV. We zien wel », on peut déduire qu'il s'agit de Lange Wapper, le démon mystérieux de la ville Anvers qui surveille toujours et partout pour faire peur aux noceurs.

Motivation de la plainte

Cette publicité est choquante. L'utilisation du sexe de manière aussi explicite est très vulgaire et facile. C'est plutôt une image à laquelle on s'attend dans un film porno bon marché. Le fait qu'on représente 2 homosexuels comme noceurs est une perpétuation de l'image stéréotypée de la liberté sexuelle. Il est déplacé de lier la légende de la ville à la pornographie, d'autant plus que cette annonce peut également être vue par des enfants. Cette publicité répréhensible dépasse les règles éthiques. La pornographie d'homosexuels est abusivement utilisée pour attirer l'attention sur un message qui n'a rien à voir avec ce qui est montré.

Position de l'annonceur

L'annonceur a fait valoir qu'il est convaincu qu'il n'a pas outrepassé les limites de la décence. Il a souligné que nulle part des parties intimes du corps ne sont montrées. Il a indiqué que dans la presse il a été admis qu'une telle représentation de 2 femmes n'aurait pas été considérée comme choquante et qu'il s'agit donc seulement du fait qu'ici 2 hommes sont montrés. Selon lui, les réactions proviennent des gens qui sont plutôt conservateurs vis-à-vis des relations entre hommes et qu'il faut donc les relativiser.

Décision du Jury

Le Jury a constaté que cette publicité contient une illustration qui peut être perçue comme obscène et choquante et qui est contraire aux convenances selon les normes couramment admises et témoigne d'un manque de bon goût. Cette représentation peut créer le mépris vis-à-vis des homosexuels en diffusant une image qui porte atteinte à leur dignité et peut contribuer à perpétuer des préjugés sociaux vis-à-vis de ce groupe. De plus, il est d'avis que pareille forme de communication peut dégrader la confiance que le public doit pouvoir porter à la publicité. Etant donné que cette publicité est contraire aux art. 1,2 et 4 du code CCI, ainsi qu'aux recommandations du JEP concernant la représentation de la personne humaine, il a recommandé à l'annonceur de ne plus diffuser cette publicité sous aucune forme.

Suite

En l'absence de réponse, le Jury a recommandé aux media de suspendre la diffusion de cette publicité, conformément l'art. 16 de son règlement.

Annonceur:ATV
Produit/Service:Chaîne de télévision régionale
Média:Quotidien
Initiative:Consommateur
Date de clôture: 07/12/2004