Unilever - Dove 21-04-2017: Geen opmerkingen

Adverteerder / Annonceur: UNILEVER

Product-Dienst / Produit-Service: Gel douche Dove

Media / Média: TV

 

Beschrijving van de reclame / Description de la publicité

Dans le spot TV, on entend une voix de femme qui dit :
« J’ai perdu la vue à 14 ans. Aujourd’hui, je perçois le monde par le toucher. Je pense que Dove m’a demandé de tester son nouveau gel douche parce que mes sens sont particulièrement développés. Quand j’ai appuyé sur la pompe, je me suis dit, waouw, ça c’est différent. La mousse est douce, légère, onctueuse, elle hydrate vraiment ma peau et se rince super facilement. Je n’avais jamais rien utilisé qui ressemble à ça. ».

En même temps, le spot montre le visage d’une femme avec des lunettes noires puis ses mains qui touchent des fleurs. On la voit ensuite dans un divan avec son chien découvrir le produit en question puis devant une œuvre dont elle palpe le relief. Elle prend ensuite du gel douche et l’étale sur ses bras sous la douche puis on la voit à nouveau souriante dans le divan faire sentir le produit à son chien.

Klacht(en) / Plainte(s)

Le plaignant a communiqué que l'utilisation de personnes handicapées (ici une non voyante) pour promouvoir les qualités d'un cosmétique est choquante et totalement déplacée.

Beslissing Jury in eerste aanleg: Geen opmerkingen
Décision Jury de première instance: Pas de remarques

De Jury voor Ethische Praktijken inzake reclame (JEP) in eerste aanleg heeft de volgende beslissing genomen in dit dossier.

De Jury heeft vastgesteld dat de Tv-spot een vrouw toont die haar gezichtsvermogen heeft verloren en die onder andere in de eerste persoon vertelt dat ze denkt dat de adverteerder haar heeft gevraagd om zijn product te testen omdat haar zintuigen zo goed ontwikkeld zijn.

De Jury is van mening dat de reclame de blinde persoon op een respectvolle manier voorstelt, haar glimlachend en goed in haar vel toont en een positief element dat haar karakteriseert naar voor brengt.

Zij is eveneens van mening dat de reclame geen choquerende of kwetsende elementen bevat.

De Jury is derhalve van oordeel dat de reclame niet van aard is om door de gemiddelde consument te worden aanzien als denigrerend ten aanzien van een bepaalde groep van personen en dat ze de menselijke waardigheid niet aantast.

Gelet op het voorgaande is de Jury van oordeel dat de reclame niet in strijd is met de JEP Regels inzake de afbeelding van de mens en evenmin getuigt van een gebrek aan behoorlijk maatschappelijk verantwoordelijkheidsbesef in hoofde van de adverteerder.

Bij gebreke aan inbreuken op wettelijke of zelfdisciplinaire bepalingen, heeft de Jury derhalve gemeend geen opmerkingen te moeten formuleren op dit punt.

Gelieve er nota van te nemen dat deze beslissing pas definitief wordt na het verstrijken van de termijn voor het instellen van hoger beroep.

//////////

Le Jury d’Ethique Publicitaire (JEP) de première instance a pris la décision suivante dans ce dossier.

Le Jury a constaté que le spot TV met en scène une femme qui a perdu la vue et qui raconte, entre autres, à la première personne qu’elle pense que l’annonceur lui a demandé de tester son produit parce que ses sens sont particulièrement développés.

Le Jury est d’avis que la publicité présente la personne non voyante avec respect, la montre souriante et bien dans sa peau et met en avant un élément positif qui la caractérise.

Il est également d’avis que la publicité ne contient pas d’élément de nature choquante ou blessante.

Le Jury a dès lors estimé que la publicité n’est pas de nature à être perçue par le consommateur moyen comme dénigrante à l’égard d’une certaine catégorie de personnes et qu’elle ne porte pas atteinte à la dignité humaine.

Compte tenu de ce qui précède, le Jury a estimé que la publicité n’est pas contraire aux Règles du JEP en matière de représentation de la personne et ne témoigne pas non plus d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l’annonceur.

A défaut d’infractions aux dispositions légales ou autodisciplinaires, le Jury a estimé n’avoir pas de remarques à formuler sur ce point.

Veuillez noter que cette décision ne devient définitive qu’après l’expiration du délai d’appel.