Bwin 08-09-2017: Geen opmerkingen

Adverteerder / Annonceur: BWIN

Product-Dienst / Produit-Service: Kansspelen online / Jeux de hasard en ligne

Media / Média: TV

 

Beschrijving van de reclame / Description de la publicité

De spot begint met een gele taxi die op volle snelheid door een straat rijdt. Een zwarte politiewagen snijdt hem vervolgens de pas af en hij rijdt deze aan. De twee chauffeurs kijken elkaar aan en tarten elkaar. Vervolgens start er een achtervolging tussen de twee.
Tekst op het scherm:
“Alle eenheden reageren … Verdachten in een gestolen politiewagen en taxi.
Bwin presenteert black vs yellow. Bekijk de race. Kies de winnaar. Zwart? Of geel?”.
Op een bepaald moment rijden ze tegen de richting in en bevinden ze zich tegenover een vrachtwagen. Ze gaan vervolgens van de weg af, de koffer van de taxi gaat open en we zien een man in de koffer die uit de auto valt. De twee wagens zetten hun achtervolging verder in een meer geanimeerde wijk waar ze een vrachtwagen en zijn lading doen omkantelen. We zien personen in een bar tegenover een scherm waarop een voetbalmatch wordt uitgezonden.
Meerdere politievoertuigen arriveren in de straat en volgen de wagens die uitkomen aan een overweg terwijl de trein aankomt, we zien de chauffeurs elkaar uitdagen. Vervolgens stopt het beeld en verschijnt de volgende tekst op het scherm:
“Wie gaat als eerste over de streep? Kies de winnaar. Bwin, live the action.”.

//////////

Le spot démarre avec un taxi jaune roulant à toute allure dans une rue. Une voiture de police noire lui coupe ensuite la route et il la heurte. Les deux chauffeurs se regardent en se narguant. Démarre alors une course-poursuite entre les deux.
Texte à l’écran :
« Appel à toutes les unités … Deux suspects repérés dans une voiture de police et un taxi volés.
Bwin présente Black vs Yellow. Regardez la poursuite. Désignez le vainqueur. Noire ? Ou jaune ? ».
À un moment, ils roulent à contre sens et se retrouvent face à un camion. Ils sortent alors de la route, le coffre du taxi s’ouvre et on voit un homme à l’intérieur qui tombe de la voiture. Les deux voitures continuent la poursuite dans un quartier plus animé où ils font se renverser un camion et son chargement. On voit des personnes dans un bar face à un écran diffusant un match de foot.
Plusieurs voitures de police arrivent dans la rue et suivent les voitures qui se retrouvent face à un passage à niveau alors que le train arrive, on voit les chauffeurs se défier. Ensuite, arrêt sur image et texte à l’écran :
« Qui franchira la ligne en premier ? Désignez le vainqueur. Bwin, Live the action. »

Klacht(en) / Plainte(s)

1) Le plaignant a mentionné que ce spot montre une course automobile et l’attitude shootée des conducteurs et qu’il incite inutilement à la vitesse et à une conduite complètement folle. Il a souligné qu’il y a assez de jeunes qui meurent sur nos routes et que les scènes sont sans aucun rapport avec les produits de la société. Selon lui, c’est inutile et scandaleux et la combinaison de paris et de courses folles n’est pas éthique.

2) Le plaignant a souligné que le spot appelle à pratiquer différents jeux de hasard, de plus avec une séquence choquante : pari sur course de voitures vulgaire et surtout extrêmement dangereuse, suicidaire même. Selon lui, c’est une apologie de la conduite irresponsable.

3) Selon le plaignant, il s’agit d’une incitation à l'infraction et à la prise de risque alors que le respect des passages à niveau est une sérieuse problématique, ainsi que d’une apologie de la vitesse et du manque de civisme en conduisant.

4) Le plaignant se demande si parier sur la mort est défendable éthiquement, surtout à une heure où de nombreux jeunes sont encore devant les écrans.

5) Le plaignant trouve que le petit film tourné lors de cette publicité fait passer inconsciemment des messages malsains pour la société en général: conduite automobile dangereuse, non-respect des injonctions d'une voiture de police et incitation à passer juste devant un train alors que régulièrement Infrabel lance des campagnes pour dissuader surtout les jeunes de traverser les voies ou les automobilistes de passer malgré les barrières baissées.

6) Le plaignant souligne que la publicité est contraire à toutes les recommandations en matière de sécurité routière. Elle montre deux voitures qui font la course et vont tenter de passer un passage à niveau alors qu'un train arrive. Et la question de la publicité nous incite à parier sur le vainqueur de la course. Ils devraient plutôt nous inviter à parier sur le nombre de secondes de survie d'un automobiliste passant sous les roue d'un train à grande vitesse. Le plaignant est absolument choqué par ce type de publicité.

Beslissing Jury in eerste aanleg: Geen opmerkingen
Décision Jury de première instance: Pas de remarques

De Jury voor Ethische Praktijken inzake reclame (JEP) in eerste aanleg heeft de volgende beslissing genomen in dit dossier.

De Jury heeft kennis genomen van de spot, in zijn lange en korte versie, die een achtervolgingsscène toont tussen een gele taxi en een politievoertuig en waarbij de twee chauffeurs elkaar met hun blikken uitdagen. De volgende tekst verschijnt op het scherm: “Alle eenheden reageren … Verdachten in een gestolen politiewagen en taxi. Bwin presenteert Black vs Yellow. Bekijk de race. Kies de winnaar. Zwart? Of geel?”.
Op het einde van de spot bevinden de wagens zich aan een overweg terwijl de trein aankomt en stopt het beeld met de tekst “Wie gaat als eerste over de streep? Kies de winnaar.”.

De Jury heeft vooreerst vastgesteld dat verschillende elementen van de reclamespot (vreemde taal met ondertitels, tekst in een vreemde taal op de taxi en de vrachtwagen, Aziatische acteurs, muziek in een vreemde taal) evenals de algemene sfeer op een voldoende duidelijke manier tonen dat de scènes zich afspelen in het buitenland en de kijker aldus in een fictief universum onderdompelen.

Ze heeft eveneens vastgesteld dat de tekst “Bwin presenteert Black vs Yellow” aan het begin van de spot verschijnt, alsof het om een filmtrailer zou gaan en dat de reclame het thema van de achtervolging herneemt wat een bioscoopklassieker is.

De Jury is van mening dat deze spot aldus de cinematografische codes van de Amerikaanse blockbusters herneemt. Dit maakt dat de reclame in kwestie bij de kijker een gevoel van déjà vu oproept gezien de gelijkenissen met bij het grote publiek bekende en minder bekende actiefilms en hem toelaat om te beseffen dat het gaat om scènes die zich afspelen in een fictieve wereld en dus afstand te nemen met betrekking tot het rijgedrag van de twee chauffeurs.

Vervolgens, met betrekking tot de afloop van de achtervolging, is de Jury van mening dat het stoppen van het beeld en de tekst “Wie gaat als eerste over de streep?” de deur open laat voor alle mogelijke scenario’s en dat er niet automatisch sprake is van een weddenschap op een overlijden.

Tot slot is de spot volgens de Jury op een dusdanig spectaculaire manier gerealiseerd dat men er in geen geval een goedkeuring van het getoonde rijgedrag uit kan afleiden, niet wat betreft de snelheid of het respect voor de veiligheidsregels, noch wat betreft het respect ten aanzien van de autoriteiten. Het gaat bovendien om een reclame voor een product dat geen enkel verband houdt met voertuigen.

In deze context is de Jury van oordeel dat de reclame in kwestie niet van aard is om letterlijk te worden genomen door de gemiddelde consument en dat deze laatste in deze spot geen aansporing zal zien om zich op de getoonde manier te gedragen op de weg, noch een banalisering van het nemen van risico’s.

Gelet op het voorgaande, is de Jury van oordeel dat de reclame in kwestie niet getuigt van een gebrek aan een behoorlijk maatschappelijk verantwoordelijkheidsbesef in hoofde van de adverteerder.

Bij gebreke aan inbreuken op wettelijke of zelfdisciplinaire bepalingen, heeft de Jury derhalve gemeend geen opmerkingen te moeten formuleren op dit punt.

Gelieve er nota van te nemen dat deze beslissing pas definitief wordt na het verstrijken van de termijn voor het instellen van hoger beroep.

//////////

Le Jury d’Ethique Publicitaire (JEP) de première instance a pris la décision suivante dans ce dossier.

Le Jury a pris connaissance du spot, dans sa version longue et courte, qui met en scène une course-poursuite entre un taxi jaune et une voiture de police et où les deux chauffeurs se défient du regard. Le texte suivant apparaît à l’écran : « Appel à toutes les unités … Deux suspects repérés dans une voiture de police et un taxi volés. Bwin présente Black vs Yellow. Regardez la poursuite. Désignez le vainqueur. Noire ? Ou jaune ? ».
À la fin du spot, les voitures se retrouvent face à un passage à niveau alors que le train arrive et il y a un arrêt sur image avec le texte « Qui franchira la ligne en premier ? Désignez le vainqueur ».

Le Jury a tout d’abord constaté que différents éléments du spot publicitaire (langue étrangère avec sous-titres, texte en langue étrangère sur le taxi et le camion, acteurs de type asiatique, musique en langue étrangère) ainsi que son atmosphère générale montrent de manière suffisamment claire que les scènes se déroulent à l’étranger, plongeant ainsi le spectateur dans un univers fictif.

Il a également constaté que le texte « Bwin présente Black vs Yellow » apparaît au début du spot, comme s’il s’agissait du trailer d’un film et que la publicité reprend le thème de la course-poursuite qui est un grand classique du cinéma.

Le Jury est d’avis que ce spot reprend ainsi les codes cinématographiques des blockbusters américains. Ceci fait en sorte que la publicité en question éveille chez le spectateur un sentiment de déjà vu étant donné les parrallèles avec des films d’action connus ou moins connus du grand public et lui permet de prendre conscience qu’il s’agit de scènes se déroulant dans une fiction et donc de prendre du recul par rapport à la conduite des deux chauffeurs.

Ensuite, par rapport à l’issue de la course, le Jury est d’avis que l’arrêt sur image et le texte « Qui franchira la ligne en premier ? » laissent la porte ouverte à tous les scénarios possibles et qu’il n’est pas automatiquement question d’un pari sur la mort.

Enfin, selon le Jury, le spot a été réalisé de manière tellement spectaculaire qu’on ne peut en aucun cas en déduire une approbation de la conduite montrée, ni en ce qui concerne la vitesse ou le respect des règles de sécurité, ni en ce qui concerne le respect envers les autorités. Il s’agit de plus d’une publicité pour un produit qui n’a aucun lien avec des véhicules.

Dans ce contexte, le Jury a estimé que la publicité en question n’est pas de nature à être prise au premier degré par le consommateur moyen et que ce dernier ne verra pas dans ce spot une incitation à se comporter sur la route de la manière montrée, ni une banalisation de la prise de risque.

Vu ce qui précède, le Jury a estimé que la publicité en question ne témoigne pas d’un manque de juste sens de la responsabilité sociale dans le chef de l’annonceur.

A défaut d’infraction aux dispositions légales et autodisciplinaires, le Jury a estimé n'avoir pas de remarques à formuler sur ce point. 

Veuillez noter que cette décision ne devient définitive qu’après l’expiration du délai d’appel.